Femmes et monocultures d’arbres

Les femmes sont exposées à des impacts spécifiques lorsque des plantations d’arbres à grande échelle occupent les terres de la communauté, notamment des violences sexuelles et la perte d’accès à la terre et à l’eau. Une fois qu’elles sont établies, ces plantations industrielles perturbent la production alimentaire et entravent la possibilité pour les femmes de circuler librement sur leurs propres terres. C’est pourquoi, dans de nombreuses régions affectées par les plantations industrielles d’arbres, les femmes prennent l’initiative d’organiser les communautés et de défendre leurs territoires.

Les plantations de palmiers à huile sont l'un des espaces les plus dangereux pour les femmes, non seulement parce que, en tant que travailleuses vulnérables, mais aussi en raison des violences et des harcèlements sexuels. (Disponible en indonésien)

Ce bulletin, en cette Journée internationale des femmes, constitue un appel à la solidarité directe et radicale avec les femmes qui souffrent, résistent, s’organisent et se mobilisent contre cette violence et ces mauvais traitements quotidiens qu’entraînent les plantations industrielles.

L'expansion des plantations de palmiers à huile en Indonésie a privé les femmes de leurs terres et de leur capacité de production alimentaire et les a transformées en une main d'œuvre bon marché pour les sociétés de plantations, sans sécurité ni protection sanitaire adéquates. (Disponible en indonésien).

Femmes subissent de nombreux types de violence, émanant des employeurs des sociétés de plantations de palmiers à huile, des forces de sécurité et de la police et de l'armée, ce qui ne fait que renforcer le patriarcat et les relations et rôles traditionnels des femmes au sein de l'ensemble de la société. (Disponible en indonésien).