Production d’énergie à grande échelle

La combustion du pétrole, du charbon et du gaz naturel est en train de créer un chaos climatique. Par ailleurs, l’extraction de ces combustibles fossiles et, de plus en plus, l’utilisation de l’énergie géothermique et de la biomasse, détruisent également les moyens de subsistance et les forêts. Les grandes entreprises du secteur de l’énergie demandent systématiquement aux États de réprimer violemment la résistance des communautés à ces destructions. Les combustibles fossiles, en particulier, ont semé sur leur passage destruction et oppression violente, tandis qu’un petit nombre de sociétés a empoché des profits astronomiques.

La crise au Venezuela de 2013 à 2021 a causé l’effondrement de ce pays construit autour du pétrole au cours des 100 dernières années. Cela a créé un contexte propice à l’émergence d’un extractivisme prédateur.

On ne peut concevoir l’extraction sans inclure un vaste réseau d’infrastructures complémentaires et, par conséquent, sans une déforestation et destruction encore plus importante.