Stockage du carbone

Les plantations d’arbres en monoculture sont censées fournir un « service écosystémique » sous la forme d’un stockage du carbone, présenté comme une solution à la crise climatique. Mais le carbone n’est stocké dans les arbres que pendant une courte période, jusqu’à ce qu’ils soient abattus. Par conséquent, compter sur les plantations pour stocker le carbone est une fausse solution pour éviter le chaos climatique. Les plantations destinées à la compensation des émissions de carbone permettent aux entreprises polluantes de continuer à brûler des combustibles fossiles.

Sous prétexte de “reboisement » et à la promotion de la monoculture d´arbres en tant que solution pour la crise climatique, les familles atteintes au Mozambique, Tanzanie et Brésil ont encore une fois dénoncé les graves impacts dans leur vie et dans l´environnement.

En juin 2019, un rapport de la BAD et du WWF Kenya a lancé un appel aux agences de financement du développement, principalement européennes, et à la Banque mondiale, pour qu'elles fournissent une aide financière à un nouveau fonds destiné à financer 100 000 hectares de (nouvelles) plantations d'arbres, afin de soutenir le développement potentiel de 500 000 hectares de plantations en Afrique orientale et australe.

Organisations, réseaux et mouvements célèbrent la résistance etfont entendreleurs voix afin d’exiger que soit arrêtéel’expansion des plantations industrielles d’arbres.