Définition de la forêt par la FAO

La définition des forêts par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) réduit la forêt à un simple groupe d’arbres. La FAO estime par conséquent que les plantations d’arbres en monoculture sont des forêts, alors qu’en fait, ces plantations sont une cause de déforestation. Cette définition ne tient également pas compte des communautés humaines et des autres espèces vivantes qui y vivent, et du réseau complexe des interactions qui existent entre elles. Comme elle est largement utilisée par les gouvernements, les entreprises et les processus internationaux portant sur les forêts, de nombreuses organisations ont demandé à la FAO de modifier sa définition trompeuse des « forêts ».

La violence, les massacres et les déplacements forcés durant le conflit armé en Colombie ont contribué à la progression de la culture industrielle du palmier à huile. Il est indéniable que l’entreprise Poligrow a joué un rôle dans l’accaparement de terres et l’intimidation dans la municipalité de Mapiripán.