Bioéconomie

La promesse : passer d’une économie des combustibles fossiles à une économie « bio » résoudra la crise écologique et climatique. Mais de nouveaux conflits apparaissent : À qui prendra-t-on des terres pour alimenter une économie « bio » basée sur le même modèle économique ? À qui appartiennent les territoires qui seront détruits pour extraire les minéraux nécessaires ? Pour les populations forestières, l’énergie « bio », l’exploitation minière « verte » et les plantations « vertes » se traduisent par plus d’expropriations et de violences.

Type de contenu

Les mécanismes de certification qui cherchent à légitimer les activités dommageables, en les qualifiant de « durable », constituent une tactique de survie du capitalisme.