Luttes contre les monocultures d’arbres

La recherche de profit par les entreprises se traduit par des accaparements de terres qui visent à mettre en place des monocultures industrielles d’arbres. Là où les plantations industrielles s’installent durablement, elles entraînent des incursions violentes dans les terres et les vies des communautés, la destruction de leurs forêts et la pollution de leurs sources d’eau. Lorsque les communautés résistent, les entreprises ont tendance à réagir de manière agressive. Malgré cette violence extrême, dans le monde entier, les communautés résistent, s’organisent et unissent leurs forces pour défendre leurs territoires.

Ils demandent un mécanisme de dialogue afin de trouver un moyen de résoudre ce conflit foncier de longue date entre l'entreprise de plantation et les communautés de la chefferie de Malen.

C’est le message de 133 organisations et 101 individus de 56 pays adressé au conseil d’administration du FVC. Plus précisément, leur lettre ouverte appelle au rejet d’une demande de financement du Fonds Arbaro.

(Seulement disponible en anglais) This report was made by human rights defenders in Sierra Leone, concerned for the detention of activists and the death of two people who sustained gunshots from allegedly the state security personnel acting to protect SOCFIN on January 21th 2019.

(Seulement disponible en anglais) Proponents of land rights in Sierra Leone note with grave concern the grave human rights violations against members of the Malen Affected Landowners and users Association (MALOA) who were dispossessed of their land by the agro–based multinational SOCFIN.

Les organisations de la société civile travaillant sur la gouvernance foncière et les droits humains en Sierra Leone et au niveau international sont préoccupées par l'usage excessif de la force par la sécurité de l'Etat depuis ce lundi 21 janvier 2019 dans la chefferie de Malen, district de Pujehun, où deux personnes, auraient été tuées par balle.

Décidé à Mundemba, au Cameroun, réitéré à Port Loko, Sierra Leone, et nous réaffirmons à Abidjan, Cote d'Ivoire: STOP aux abus faits aux femmes dans les plantations industrielles de palmier à huile !