Afrique (general)

On ne peut concevoir l’extraction sans inclure un vaste réseau d’infrastructures complémentaires et, par conséquent, sans une déforestation et destruction encore plus importante.
Les corridors de méga-infrastructures visent clairement à faciliter l’exportation de minéraux et de produits de base agricoles et l’importation d’aliments transformés et de produits manufacturés.
La brochure « Promettre, diviser, intimider, contraindre : 12 tactiques utilisées par les sociétés productrices d’huile de palme pour s'emparer des terres communautaires » entend soutenir les communautés qui souhaitent renforcer leur résistance et mieux se préparer pour faire face aux sociétés et les empêcher d’implanter des plantations sur leurs terres.
Une enquête récente de BuzzFeed News révèle que le Fonds mondial de l'environnement (WWF) finance des forces paramilitaires odieuses pour lutter contre le braconnage.
À quels enjeux les terres et les richesses naturelles, ainsi que les populations qui en dépendent, sont-elles actuellement confrontées dans le monde entier ? Comment ces populations réagissent-elles à ces tendances, ces menaces et ces défis ?
Communiqué de presse. 8 Mars 2019 Briser le silence : les plantations industrielles de palmiers à huile et d’hévéa apportent harcèlement, violences sexuelles et abus à l’encontre des femmes >>> Téléchargez le document complète
Entretien avec Nasako Besingi, militant et défenseur des droits humains. Il a aidé des communautés à organiser des manifestations de protestation contre les plantations de palmiers à huile de la société agroalimentaire Herakles Farm. En raison de cet engagement, il a été victime d’attaques, d’intimidation et de criminalisation à l’instigation de Herakles Farm et du gouvernement. (Disponible en swahili).
Une résistance féminine à l’expansionnisme des grandes plantations de monoculture de palmier à huile industriel en Afrique
Les Amis de la Terre International et le Mouvement mondial pour les forêts tropicales (WRM) ont diffusé pour signature une déclaration internationale dénonçant la Table ronde sur l’huile de palme durable.
En septembre dernier, après plus de 17 ans d’une lutte difficile menée par Via Campesina et avec le soutien de plusieurs organisations, les paysannes et paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales sont arrivés à la dernière étape dans l'obtention d'une déclaration des Nations Unies qui pourrait défendre et protéger leurs droits à la terre, aux semences, à la biodiversité, aux marchés locaux et à bien d'autres choses.
Forts de l’adhésion d’organisations des cinq continents, Amis de la Terre International et le WRM dénoncent l’échec de la RSPO à éliminer la violence et la destruction que causent les monocultures de palmier à huile.