Bois

Des monocultures d’arbres à grande échelle, équiennes et gérées de manière intensive pour la production de bois d’œuvre, se sont étendues dans les terres fertiles des communautés. Elles ont détruit des forêts et des prairies, notamment en Amérique latine, en Asie et en Afrique australe et orientale. Les espèces utilisées sont exotiques et à croissance rapide. Il s’agit notamment de variétés d’eucalyptus, de pin et de teck.

Productores Independientes de Piray (PIP) de Misiones, Argentine, a été créée en 2005 pour freiner l’avancée de la monoculture de pins de la transnationale Arauco et récupérer les terres. Le WRM a conversé avec Miriam Samudio, une référence de la famille de PIP, pour réfléchir sur le processus de lutte et les leçons apprises

Le gouvernement argentin continue de subventionner les plantations industrielles d’arbres, maintenant en vertu de sa politique de lutte contre les changements climatiques. Les pins dévastent les territoires et les communautés avec les spoliations et les appropriations de terres, la déforestation et l’augmentation des incendies.