Gambie

Les plantations industrielles de palmiers à huile croissent rapidement, et pas seulement au Libéria. Des projets d’expansion planifiés ou déjà implantés existent dans plusieurs pays d’Afrique. Partout où elles vont, les entreprises promettent des emplois et le développement. Produit par le Mouvement Mondial pour les Forêts Tropicales Entrevues: Winnie Overbeek Montage: Flavio Pazos Septembre 2013   -
Disponible uniquement en anglais. 
Version originale par Ricardo Carrere. Actualisé  en 2013. Téléchargez le document en pdf : "Le palmier à huile en Afrique : le passé, le présent et le futur"  
Disponible uniquement en anglais. Oil palm and rubber plantations are very similar in many respects, but there is something that clearly differentiates them: oil palm is a native species in many West African countries –and part of the culture of local peoples- while rubber is clearly an alien species brought in by the Colonial powers.
La Gambie était couverte de forêts très denses, mais elles ont souffert un processus aigu de déforestation et de dégradation. En 1981, 430 000 hectares ont été registrés en tant que forêts, c'est-à-dire 45% de la surface totale du pays. Sept ans après, la surface des forêts s'était réduite à quelques 340 000 hectares. Par ailleurs, les forêts de la Gambie ont également souffert un processus de dégradation qui a entraîné la disparition des forêts denses, laissant seulement une savane de basse qualité d'arbres et d'arbustes, d'après l'inventaire national des forêts de 1998.