États-Unis

Le mars 15 mars, plus de 360 organisations lancé une déclaration qui dénonce que les « solutions fondées sur la nature » entraîneront une nouvelle série d'accaparements de terres à grande échelle et favoriseront des pratiques néfastes.
Une compilation d'articles du Bulletin du Mouvement mondial pour les forêts tropicales (WRM) à l'occasion du Sommet mondial sur l'action pour le climat qui se tiendra du 12 au 14 septembre en Californie, aux États-Unis.
Des peuples indigènes, des chercheurs, des avocats et des experts en environnement se sont réunis du 12 au 18 octobre pour discuter des effets nuisibles des arbres GM et des stratégies pour empêcher leur utilisation, en particulier dans le Sud-est des États-Unis. Bien que la production commerciale d’arbres GM n’ait pas encore été autorisée aux États-Unis, des centaines de parcelles d’essai de ces arbres existent dans toute la région.
Disponible uniquement en anglais.  Subject: The proposal of the California government to include REDD+ offset credits from the state of Acre, Brazil, and from other states and countries with tropical forests. Montevideo, November 16, 2015
En une décision sans précédent et alarmante, le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) a autorisé l’entreprise biotechnologique ArborGen à entreprendre la production commerciale d’un pin génétiquement modifié, Pinus taeda, sans aucune supervision réglementaire et sans une évaluation des risques environnementaux. Le projet actuel ne prévoit pas d’en évaluer les effets potentiels sur le public ou l’environnement. Cette décision crée un précédent  terrible et inacceptable.
Disponible uniquement en anglais.  GE Trees: Another Form of Colonization 13 October 2014 – From the Indigenous Environmental Network and the Campaign to STOP GE Trees
Des centaines d’arbres d’espèces indigènes utilisées par les communautés locales (neem, citronnier, sehjan, amla, jamun, manguier, chironji et mahua) ont été plantés le 4 juillet 2011 dans le siège de la Cour régionale à Robertsgani, capitale du district de Sonbhadra, dans l’État d’Uttar Pradesh (Nord de l’Inde), par des femmes tribales, pour protester contre la campagne de plantation d’arbres entreprise par le département forestier et financée par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).