Nicaragua

Nous invitons les organisations à signer cette lettre ouverte avant le vendredi 6 novembre prochain.
Un documentaire de «Land Justice for West Africa» raconte comment des communautés du peuple ogoni, déjà gravement touchées par l’industrie pétrolière dans le delta du Niger, sont maintenant en train de perdre leurs territoires au profit d’une plantation de bananiers.
Des siècles durant, les Rama ont vécu sur la côte caribéenne du Nicaragua. En juin 2013, le gouvernement signa un contrat exclusif et une concession de 100 ans avec une société de Hong Kong pour construire un immense canal qui traversera tout le pays. Le tracé proposé traverse près d’un million d’acres de forêt tropicale et de zones humides, et déplacera des centaines de villages, dont le village rama de Bangkukuk.
Le concept de zone protégée, né au 19e siècle aux États-Unis pour désigner la conservation au moyen de l’établissement de « parcs nationaux », fit partie de la colonisation de « l’Ouest sauvage » et il a souvent servi depuis à s’approprier des territoires qui appartenaient aux autochtones pour les mettre sous le contrôle d’États, de centres de recherche ou d’entreprises.
Le Département de Río San Juan est dans le Sud du Nicaragua, sur la frontière avec le Costa Rica, et la commune d'El Castillo s'étend sur les bords du fleuve, entre le lac Nicaragua et la mer des Caraïbes. Dans les années 1980 les Etats-Unis nous ont attaqués, en une guerre d'usure qui a épuisé l'économie et déraciné les familles nicaraguayennes. A la fin de la guerre, dans les années quatre-vingt-dix, douze mille personnes en provenance du Costa Rica et d'autres régions du pays ont émigré vers la commune.