Birmanie

 « L’eau, c’est la vie. Si nous ne protégeons pas le fleuve Tanintharyi, la vie et la subsistance des habitants de la région qui dépendent du fleuve seront détruites »,  dit un habitant du bassin du Tanintharyi dans la présentation du film. « Nous devons éviter la destruction du fleuve pour le bien des générations futures.
El 9 de agosto de 2009, Día Mundial de los Pueblos Indígenas, la Coalición de Organizaciones de Pueblos Indígenas de Malasia llamó a los gobiernos estatales malayos “a detener la plantación de árboles a gran escala y otras actividades extractivas en nuestras tierras tradicionales hasta que se adopten medidas eficaces para salvaguardar nuestros derechos y el medio ambiente”.
« Les barrages construits sur le cours principal du Mékong et sur d’autres fleuves de la région ont provoqué de graves changements dans les écosystèmes, qui mettent en danger la vie, les moyens d’existence et l’économie dans toute la région. Les barrages ont aggravé aussi les effets du changement climatique que nous subissons déjà. »
En sélectionnant le Bassin du fleuve Mékong sur le panneau de droit où il est dit ‘River Basin in Focus’, vous verrez des renseignements détaillés sur cette zone.
La deuxième « Commercial Farm Asia », une foire qui rassemble des investisseurs et des représentants du gouvernement du Myanmar et d'autres pays du Sud-Est asiatique, s'est tenue à Yangon, Myanmar, les 11 et 12 octobre. L'objectif était de discuter sur la manière de faciliter et d'élargir les investissements en agriculture industrielle et en industries extractives.