Luttes contre les monocultures d’arbres

La recherche de profit par les entreprises se traduit par des accaparements de terres qui visent à mettre en place des monocultures industrielles d’arbres. Là où les plantations industrielles s’installent durablement, elles entraînent des incursions violentes dans les terres et les vies des communautés, la destruction de leurs forêts et la pollution de leurs sources d’eau. Lorsque les communautés résistent, les entreprises ont tendance à réagir de manière agressive. Malgré cette violence extrême, dans le monde entier, les communautés résistent, s’organisent et unissent leurs forces pour défendre leurs territoires. Chaque 21 septembre, la Journée internationale de lutte contre la monoculture d’arbres est célébrée.

Actions en cours 21 septembre 2023
Signez la lettre ci-dessous en soutien aux communautés dévastées par les impacts sociaux et écologiques des plantations industrielles d’arbres, et menacées par des projets de plantations d'arbres OGM.
Articles 21 septembre 2023
En ce 21 septembre, nous exprimons de nouveau notre solidarité avec cette résistance et partageons quelques matériaux pouvant favoriser la compréhension de l’importance de ces luttes.
Publications 21 août 2023
(Disponible uniquement en anglais, espagnol et portugais). Suzano is a Brazilian multinational company that produces cellulose and paper products from eucalyptus plantations. Read this booklet produced by the ‘Alert Against the Green Desert’ Network and find out important facts that are often hidden by this mega-company’s propaganda machine.
Articles de bulletin 30 March 2023
Dans le mois de la journée internationale des femmes, cet éditorial porte sur un sujet crucial pour le WRM : pourquoi le féminisme est-il important dans les luttes pour les forêts ? Les luttes féministes placent la vie au centre et montrent que pour défendre la terre et les forêts, il faut transformer les relations de pouvoir.
Articles de bulletin 30 March 2023
Au pied du Mont Mabu, au Mozambique, l'expansion de la monoculture de l'hévéa a limité l'accès des communautés Manhaua à leur propre territoire. Ce processus a lieu par des abus systématiques, reflétant le contraste entre les différentes manières dont la population locale et le capital étranger se mettent en relation avec l'environnement dans lequel ils se trouvent.
Multimedia 22 March 2023
La société de plantation de palmiers à huile Socfin est synonyme de violence et d’oppression dans plusieurs pays africains. La Sierra Leone ne fait pas exception. Disponible uniquement en anglais.
Articles de bulletin 16 janvier 2023
Les plantations de palmier à huile constituent une cause principale de la déforestation dans le sud-est du Mexique. Un réseau de femmes au Chiapas s’est organisé pour dénoncer les mesures de coercition et la tromperie de l’État et des entreprises pour que les paysans acceptent la monoculture sur leurs terres. Leur lutte est pour la terre, pour leurs connaissances et pour que leurs voix soient entendues.
Articles de bulletin 16 janvier 2023
La société de plantation de palmiers à huile Socfin est synonyme de violence et d’oppression pour les communautés affectées dans plusieurs pays africains. La Sierra Leone ne fait pas exception. En collaboration avec Aminata Finda Massaquoi, journaliste et coordinatrice nationale du réseau de défense des droits des femmes WORNAPI, le WRM publie un podcast pour mettre en avant les voix des femmes qui vivent les impacts des plantations industrielles.
Les autres informations 16 janvier 2023
Le site d’information Metrópoles a parcouru 5 700 km pour dénoncer la manière dont la filière de la production de l’huile de palme affecte les communautés quilombolas et les populations autochtones dans l’État du Pará, au Brésil. Il existe un historique de travail proche de l’esclavage, d’expropriation des communautés traditionnelles et d’impacts environnementaux.
Les autres informations 16 janvier 2023
Une enquête de SourceMaterial et Unearthed dénonce les impacts d’un important projet de compensation carbone (par la plantation d’arbres en République du Congo) du géant pétrolier TotalEnergies, annoncé fin 2021.